Univers Libre

Québec − septembre 2015 : paperasse et recherche de logement

Written on 5 October 2015, 21:04 EDT
Tags: Canada.

Après un mois passé au Québec, voici un petit article dans lequel je tiens surtout à laisser de l'information utile/que j'aurai bien aimé savoir avant de partir pour d'autres immigrants.

Passage de l'immigration au Canada

Petit contexte avant tout, je travaille au Canada dans le cadre du V.I.E, pour une durée de 2 ans (durée maximum possible). Ce qui nécessite donc entre autre d'avoir déjà un contrat de travail conclu avec un employeur canadien.

Le statut de V.I.E étant purement français, au Canada je suis donc là dans le cadre d'EIC Jeunes professionnels. La procédure pour obtenir la lettre officielle (Lettre d'Introduction) de demande de permis de travail est un peu longue et fastidieuse, mais assez simple car très bien documentée sur le site de Citoyenneté et Immigration Canada.

Par contre, la liste des documents à avoir pour le passage de l'immigration à l'aéroport est restée assez floue. J'ai fini par trouver dans la FAQ de CIC, cette liste, mais ce n'étais pas très clair, notamment comment faire si on a pas de billet de retour (à priori il faut prouver qu'on a suffisamment d'argent pour l'acheter sur place, mais comment ?), et leur définition de la « preuve de fonds disponibles » n'est pas très claire, d'ailleurs ils ne précisent pas le montant.

Au service d'immigration, l'agent m'a finalement demandé uniquement la lettre d'introduction (forcement) et la lettre de mon employeur confirmant le contrat de travail, document absolument pas mentionné dans la liste mais que j'avais imprimé et avec moi, (ainsi que d'autres) au cas où. Et j'ai pu avoir mon beau permis de travail !

Pour la preuve de fond, je ne saurai donc pas ce qu'il fallait…

Démarches une fois arrivé

On retrouve assez facilement les démarches à faire une fois sur place un peu partout sur le net, beaucoup moins la notion de dépendance entre elles. Du coup pour éviter un casse-tête à expliquer son cas à chaque fois et de perdre trop de temps et de sous, voici les démarches à faire, dans l'ordre :

Dès que vous aurez votre adresse permanente, il restera des démarches moins urgentes et facultatives, notamment l'inscription au registre des français établis hors de France auprès du consulat, la demande de la carte Soleil auprès de la RamQ (équivalent de la carte Vitale) qui permet juste de ne pas avoir à avancer des frais de santé et la souscription d'une assurance habitation (qui n'est pas obligatoire ici). Et bien sûr, un service vital, une connexion Internet suffisamment fiable et neutre, mais j'y reviendrai probablement par la suite, car c'est moins évident qu'en France.

Comme vous vous en doutez, ce scénario idéal n'était pas mon cas. En fait, j'ai à peu près fait les démarches dans le bon ordre, mais sans attendre des sous sur mon compte canadien, donc je n'ai pas pu acheter dessuite de forfait mobile, et je n'ai pas attendu non plus d'avoir de forfait mobile pour chercher un appart, ce qui m'a fait une sacrée facture de hors forfait. Et quand j'ai signé mon bail, je n'avais toujours pas de sous sur mon compte canadien pour faire de chèque… Donc beaucoup de stress que j'aurai pu éviter.

La recherche de logement

Montréal a les logements les plus cher de tout le Québec. Mais le Québec a les logements les moins cher de tout le Canada. Et dans toute l'Amérique du Nord, j'en sais rien :).
Comparativement à la France, ça reste bien moins cher que Paris et le sud-est de la France, hormis certains quartiers comme le centre-ville, le Plateau, et les quartiers riches résidentiels d'Outreront et Westmount.

Rapidement, car l'info se trouve assez facilement ailleurs :

Les trucs marrants

En vrac, quelques trucs amusants et particulièrements différents de la France :