Univers Libre

Québec − octobre 2015 : accès à Internet, meubles et un peu de tourisme

Written on 7 November 2015, 17:42 EST
Tags: Canada.

Petit d'état des lieux des FAI au Canada

Après l'achat d'un frigo et d'un matelas, dans l'ordre des priorités, vient celui d'un abonnement à un fournisseur d'accès à Internet (protip : en prenant d'abord un abonnement Internet, vous pouvez vous passer d'un matelas puisque vous pourrez ne plus dormir. Et en suivant un régime spécial vous pourrez en fait également vous passez aussi de frigo :-) ).

Home Organization

Attention, je ne vais parler que de l'offre résidentielle, il y en ai bien sûr autrement pour l'offre à destination des entreprises.

Au niveau offres disponibles sur le marché des FAI, c'est pas terrible : en fait il y a de nombreux FAI, certains sont uniquement présents sur certains secteurs (Grand Montréal, Ottawa-Gatineau, etc…), la majorité sur tout une province, et les quelques gros sur plusieurs, mais aucun ne couvrent la totalité du pays. Mais la concurrence ne semblent pas être très avantageuse pour les consommateurs, les tarifs sont finalement assez identiques d'un FAI à l'autre, de l'ordre de la quarantaine de dollars pour un accès ADSL en ligne sèche (équivalent d'une ligne dégroupée en France). Ça, c'est à condition d'accepter d'avoir une limite de ~150 Go téléchargés par mois. Pour avoir plus ou, soyons fou, aucune limite (genre… comme en France en fait), c'est plus cher. Et pour du VDSL ou de la fibre, pour votre santé mentale, ne rêvez pas :-). Les offres Internet/téléphonie VoIP/TV existent aussi, pour environ $100/mois…

D'un point de vu plus technique… ce n'est pas mieux. Commençons quand même par deux points positifs : plusieurs fournisseurs donnent la possibilité d'avoir une adresse IP fixe (moyennant quelques dollars de plus sur l'abonnement). Parmi eux, certains offrent aussi la possibilité d'avoir un /30, /29 voir /28 (!) moyennant un peu plus que quelques dollars par mois, mais c'est toujours intéressant d'avoir cette possibilité en tant que particulier).

Au niveau IPv6, à ma connaissance, seul TekSavvy fournit un accès en IPv6 natif (officiellement en beta, dans le sens où il ne font pas de support, mais relativement stable, et en place depuis plusieurs années). Quelques autres ont une beta en cours de mise en place, ou bien offrent un tunnel via Hurricane Electric. TekSavvy fournit une IPv6 pour l'interco via DHCP-PD et un /56, on peut donc se créer plusieurs réseaux locaux avec.

À priori, tous laissent la possibilité d'utiliser son propre modem[1], et d'héberger son serveur. TekSavvy bloque par défaut le port SMTP en sortie au niveau de leur réseau, désactivable sur demande.

Venons en là où ça fait mal : la gestion du réseau fonctionne un peu comme en France, dans le sens où les quelques très gros opérateurs (Bell et Telus au Québec) louent leurs infra aux opérateurs intermédiaires (équivalent de l'offre de collecte en France). La différence est que la partie réseau qui est louée passe d'abord par des équipements actifs des opérateurs de collecte, qui ont pris la mauvaise habitude de faire de la limitation de trafic à base de DPI. Donc au final, quelque soit l'opérateur qu'on choisisse, nos communications seront analysés par Bell ou Telus !
Quelques opérateurs intermédiaires et unions de consommateurs ont porté plainte contre Bell, sans trop de succès pour le moment. Du coup, quelques opérateurs offrent des solutions de contournement : de manière radicale, Acanac fournit un service de VPN, de l'abonné jusqu'à leur réseau par exemple. D'autres tel que TekSavvy donnent la possibilité de faire du SLPPP (Single Link PPP, donc du MLPPP à un seul lien PPP), ce qui permet (à l'heure actuelle) de passer au travers des limitations imposées.

Au sujet de la neutralité du net, y a-t-il des FAI associatifs qui visent à fournir une connexion la plus neutre possible, comme tous les petits FAI associatifs et FDN en France ?
Pas vraiment. Le seul qui s'en rapproche est NCF (National Capital Freenet), surtout présent comme son nom l'indique sur la région de la Capitale Nationale (Ottawa-Gatineau). C'est un OBNL (Organisme à But Non Lucratif, à peu près équivalent aux associations Loi 1901 en France) nait dans une université, dont le but affiché est plus de fournir un accès au plus pas prix possible au plus grand nombre qu'un accès le plus neutre possible. Bien qu'ils disent le contraire, je n'ai pas trouvé qu'ils étaient moins cher que les FAI commerciaux, et certains trucs m'ont un peu rebuté : ils donnent par défaut une IPv4 non fixe et font payer le fait d'avoir une IPv4 fixe, et comme ils passent par Bell, ils sont également impacté par le DPI. Ils n'offrent rien contre ça, mais pire (ce n'est pas officiel), j'ai compris qu'ils faisaient eux aussi de la limitation de débit sur certains ports. Sur Montréal, les différentes personnes impliquées dans le logiciel libre auxquelles j'ai pu parlé n'avait jamais entendu parlé de NCF…

Pour retrouver le sourire, un projet plus sympa existe sur Montréal : reseau-libre.ca, c'est un OBNL qui maintien un réseau mesh en WiFi. Il ne vise pas de fournir un accès à Internet, mais plutôt d'avoir un réseau local (surtout dans le sens agriculture locale, pas LAN) pour permettre au montréalais de communiquer entre eux, et éviter de passer par les gros points de concentration sur Internet. Ce qui est cool, c'est que rien ne semble très sérieux et ça fait un peu grand aire de jeux/bac à sable pour adminsys/admin réseau : chacun peut ajouter sa petit machine sur le réseau en fournissant les services qu'il veut (XMPP, serveur web d'une station météo, webcam d'un lieu public…), en testant des nouveaux protocoles avec ses voisins, etc… Je ne les ai pas encore rencontré, mais c'est clairement dans mes todo !

Au final, j'ai donc opté pour TekSavvy, pour leur support d'IPv6, la possibilité de passer au travers du DPI de Bell, la possibilité d'avoir une IPv4 fixe et si besoin des IPv4 additionnelles, et leur support technique assez compétant (genre ils comprennent de quoi je parle si je leur demande d'ajouter un reverse DNS sur mon IPv4) d'après les différents retour d'utilisateurs. Je ferai probablement un retour plus poussé plus tard, et avec la bonne conf du démon pppd de FreeBSD qui supporte SLPPP.

Quelques liens pour aider à choisir son FAI :

[1]: À titre d'info les modem français/européens fonctionnent bien, j'utilise un D-link DSL 320B, n'apportez pas votre câble gigogne <-> RJ11 par contre, ils ne connaissent pas, c'est du RJ11 des 2 côtés.

Où trouver des meubles

Parce que vivre dans un appart vide, ça devient vite peu agréable. Voici quelques endroits où trouver de quoi remplir un peu votre nouvel appart :

Un peu de tourisme

J'ai commencé à avoir un peu plus de temps libre, ce qui m'a permis de visiter enfinla ville. J'ai commencé tout près de chez moi, par le jardin botanique et son insectarium. Le jardin botanique de Montréal est le plus grand du Canada et vraiment super bien aménagé, avec des jardins à thème et un très grand arboretum, je n'ai pas encore tout vu. Au printemps, ça doit vraiment valoir le coup ! Pour les photos, c'est ici.

Et une petite balade autour de St-Jérôme, petite ville accessible en bus la plus loin au nord de Montréal, car j'avais envie de sortir enfin de l'île.

Les trucs marrants

En vrac, quelques trucs amusants :